Outils pour utilisateurs

Outils du site


5._webmin

Webmin = web + administration

Webmin (http://webmin.com/) est une interface web d'administration de votre serveur. Il possède des fonctions qui permettent d'effectuer énormément de tâches de manière simple.

À partir de maintenant, toutes les manipulations décrites partent du principe que le serveur est connecté et à accès à internet. Il suffit en général de brancher un câble ethernet entre la box et la machine. On part aussi du principe que l'ip de la machine sur le réseau local est 192.168.1.10.

Pour connaitre l'ip locale de votre machine :

ifconfig | grep 'inet adr'

Le résultat de cette commande devrait être quelque chose du genre :

inet adr:192.168.1.10  Bcast:192.168.1.255  Masque:255.255.255.0
inet adr:127.0.0.1  Masque:255.0.0.0

L'ip locale est celle qui apparaît juste après le premier “inet adr”.

Ajout des dépôts webmin

Pour indiquer au système d'exploitation ou aller chercher le logiciel sur internet, il faut le lui indiquer dans un fichier.

Pour cela, une fois votre serveur démarré et votre session ouverte, entrez la commande suivante :

sudo nano /etc/apt/sources.list

et validez en appuyant sur “entrée”, puis entrez votre mot de passe.

Un fichier texte va alors apparaître sur l'écran. Rendez vous à la dernière ligne de celui-ci en appuyant sur la flèche bas jusqu'à la fin, ou en appuyant sur la touche “End” de votre clavier.

Ajoutez enfin les lignes suivantes à la fin du fichier :

deb http://download.webmin.com/download/repository sarge contrib 

deb http://webmin.mirror.somersettechsolutions.co.uk/repository sarge contrib

Pour enregistrer ces modifications, faites Ctrl + O ( la lettre ) , puis confirmer en tapant 'O', puis pour fermer le fichier, faites Ctrl + X.

Vous serez alors de retour au prompt. Pour assurer au système que les logiciels provenant de cette source sont fiables, il faut installer une clé d'authentification. Pour cela, tapez les commandes suivantes en validant à chaque ligne par “entrée” :

sudo wget http://www.webmin.com/jcameron-key.asc 
sudo apt-key add jcameron-key.asc

Installation de webmin

Il vous reste à mettre à jour la liste des paquets disponibles avec cette commande :

sudo apt-get update
puis à installer Webmin avec cette commande :
sudo apt-get install webmin

L'installation de Webmin devrait alors se lancer. Si on vous demande confirmation, validez en tapant “O” puis “Entrée”.

Erreur de dépendance !

Il peut arriver que certaines dépendances ne soient pas satisfaites. Dans ce cas, vous verrez apparaître un message d'erreur. Si jamais c'est le cas, utilisez simplement la commande suivante pour installer les fichiers manquants, et reprenez à l'étape précédente.

sudo apt-get install perl libnet-ssleay-perl openssl libauthen-pam-perl libpam-runtime libio-pty-perl

Activation du SSL et vérifications

La connection à l'interface d'administration nécessite une connection sécurisée. Par défaut, Apache n'active pas le module SSL, il faut donc le faire manuellement en entrant les commande suivante :

sudo a2enmod ssl
sudo service apache2 force-reload

Pour vérifier que Webmin est bien lancé, entrez la commande suivante :

sudo service webmin status

qui doit retourner :

Webmin (pid XXXX) is running

Si ce n'est pas le cas, il faut lancer le serveur Webmin avec la commande :

sudo service webmin start

On approche de la fin !

On peut vérifier que le port 10000 est bien ouvert en lançant la commande :

nmap 127.0.0.1 | grep '10000'

Il faut que nmap soit installé
sudo apt-get install nmap

qui retourne la ligne :

10000/tcp open  snet-sensor-mgmt

On peut aussi utiliser la commande netstat pour lister les serveurs actifs sur la machine :
netstat -l | grep '10000'

Accéder à l'interface Web

Pour accéder à l'interface de Webmin en local, il suffit d'ouvrir un navigateur internet sur un ordinateur du réseau local, et de le diriger vers https://192.168.1.10:10000 ( faire bien attention au http* s * ) ou 192.168.1.10 est remplacé par l'ip que vous avez trouvé en début d'article.

Vous accédez alors à une page d'authentification ou vous devrez entrer votre login et mot de passe de session ( ceux entrés pendant l'installation ).

Il se peut qu'un avertissement de sécurité apparaisse, vous informant qu'il peut être dangereux de continuer vers le site. Cela est dû au fait que le certificat de sécurité n'est pas signé par un organisme officiel. La connection est tout à fait sûre.

Selon le navigateur que vous utilisez, il vous est possible d'ajouter une règle d'exception pour ne plus voir l'avertissement pour ce site.

Compléter l'installation de Webmin

Maintenant qu'on à accès à cet outil formidable, il reste quelques petites opérations simples à effectuer.

Bon, pour la première, c'est pas un bon exemple parce que c'est facultatif, mais on peut changer la langue de l'interface dans le module “Webmin” de la colonne de gauche, en cliquant sur “Change language and theme”. Il faut recharger la page pour que les modifs prennent effet.

Une bonne chose à faire ensuite, c'est de mettre le système à jour, en utilisant la page “Software package updates” dans le module “Système”. Seront listées ici toutes les mises à jour disponibles, et un bouton “Installer les mises à jour disponible.

Dans la page “Configuration de Webmin”, on pourra vérifier que Webmin démarre bien automatiquement et qu'il n'y a pas de mises à jour disponible en vous rendant dans “Mise à niveau de Webmin”. Ici, cochez la bulle “La toute dernière version sur www.webmin.com” et cliquez le bouton. Si aucune version plus récente n'est disponible, un message s'affichera et dans ce cas tout est ok.

Dans le module “Autres”, dans la page “Modules Perl (CPAN)”, onglet “Suggested modules”. Ici, webmin vous propose d'installer divers modules PERL dont il pourrait avoir besoin pour certaines fonctions, ou qui sont requis par certains serveurs/applications web.

Pour les installer, il suffit de les sélectionner en cliquant dessus, et en maintenant Ctrl pour en choisir plusieurs. Cliquez ensuite sur le bouton et l'installation se fera automatiquement.

Une dernière chose à mettre en place, c'est la sauvegarde automatique des fichiers de configuration. De retour dans le module “Webmin”, page “Fichiers de configuration des sauvegardes” ( traduction google ? ), onglet “Sauvegardes planifiées”, puis “Ajouter une sauvegarde planifiée”

Ici vous pouvez configurer quels fichiers sauvegarder, l'emplacement de la sauvegarde et la fréquence de celle-ci. Sélectionner donc tous les modules, mieux vaut trop que pas assez. Si vous avez accès à un compte ftp, vous pouvez configurer webmin pour envoyer un backup sur celui-ci. Sinon, vous pouvez toujours faire une sauvegarde locale dans votre dossier utilisateur, du type ”/home/<votre_login>/<nom_du_fichier>“.

Dans la partie “Backup schedule”, vous pouvez indiquer une adresse email pour recevoir une notification à chaque sauvegarde, et régler la fréquence de celle-ci. Si vous ne savez pas quoi mettre, une fois par semaine est largement suffisant.

Ce n'est pas tout !

Webmin est un outil vraiment riche et il comporte de nombreuses fonctions et options alors n'hésitez pas à faire connaissance en vous baladant dans les menus et en regardant l'aide fournie accessible selon les modules en cliquant sur le lien dans le coin supérieur gauche de la page.

Voila, on en à finis avec l'installation de Webmin, et maintenant, on va pouvoir commencer à faire joujou avec !

Chapitre suivant

2013/11/05