Outils pour utilisateurs

Outils du site


2._rapides_explications_-_le_reseau

Le réseau, c'est quoi ?

Pour ceux qui sont pressés, et qui veulent passer aux manips, rendez-vous directos au chapitre suivant. Ici, je survole à grande vitesse et d'assez loin le principe du réseau, et je détaille ce qu'on va faire.

Un réseau informatique, c'est quoi ?

Concrètement et rapidement, un réseau informatique, c'est un ensemble de machines interconnectées, qui s'échangent des données. Monsieur Truc a chez lui deux ordinateurs avec un câble entre les deux pour échanger des fichiers. Sur chacune des deux machines, il y aura deux logiciels qui tournent ; un serveur et un client. Le logiciel serveur sert d'oreille à la machine. Tant qu'il tourne, la machine peut “entendre” les requêtes qu'on lui adresse. Le client, c'est la bouche, qui permet de communiquer avec le serveur.

Imaginons que la machine 1 veuille le fichier “unptitcafé”. Elle envoie un message pour faire savoir à la machine 2 qu'elle veut ce fichier et attend la réponse. La machine 2 entend ce message grâce à son oreille, qui lui ordonne alors de chercher le fichier “unptitcafé” et de l'envoyer à la machine 1. Le fichier “unptitcafé” peut être une vidéo, un son (partage de fichier ), mais aussi une page web, un mail, une source sonore ou vidéo (streaming), ou bien une info sur un autre serveur (dns)…

Mais la plupart des machines qu'on trouve sur internet agissent en majorité comme des clients, qui se connectent ponctuellement au réseau pour récupérer une information ou un fichier ( une page web par exemple ), puis se déconnectent et se reconnectent à une autre adresse ip ( un autre site web par exemple )…

Les serveurs sont des machines destinées à être disponibles le plus souvent possible (donc allumé et connecté en permanence ) pour répondre aux requêtes des clients. Un peu comme une sentinelle, il doit être à l'affût.

L'ip et les ports

Alors voila comment ça marche à la base. Le seul changement après, c'est ce qu'il y a entre les deux machines. Si le frère de monsieur Truc veut récupérer sa machine et l'installer chez lui à 150km, mais que monsieur Truc veut quand même accéder aux données qu'il a mis sur la machine de son frère, il faut qu'il retrouve son ordi sur le grand réseau d'internet. Et c'est à ça que sert l'IP .

C'est un peu comme un numéro de téléphone. Si la machine 1 est connectée à internet, il va voir toutes les autres machines du réseau. Si il a l'ip de la machine 2, il lui suffit de la tamponner sur les paquets qu'il envoie sur le réseau, et ils arriveront ainsi à destination. Si la machine 1 à l'ip d'autres machines que la machine 2, il peut aussi essayer de les contacter, ce qui ne veut pas dire qu'elles répondront.

La comparaison avec un numéro de téléphone s'arrête à son usage technique. En effet, un numéro de téléphone est associé à des coordonnées comme le nom du titulaire de la ligne, son adresse, etc. Une adresse ip est attribué de façon aléatoire en fonction d'un pool ( une réserve ) d'adresses ip. Cela à tendance à être moins vrai avec l'attribution de plus en plus fréquente d'ip fixe…Toujours est-il qu'aucun document légal n'existe pour faire correspondre d'emblée une adresse ip à une personne physique.

Il existe différents moyens de communiquer pour deux machines. On appelle ça des protocoles. Comme en France, on dit “Bonjour”, pour établir le contact, et souvent, on attend la même réponse. Il y a d'autres pays ou le protocole est différent, et ou par exemple, on ne perd pas de temps à dire “Bonjour”. Chaque protocole est adapté à un usage différent. Parmis les plus connus, on peut citer HTTP, FTP ou BitTorrent.

Une requête passe par un chemin différent selon le protocole qu'elle emploie. Ce chemin dépend du port qu'elle emprunte. Certains ports sont réservés à la machine en local, et d'autres sont réservés aux communications externes à la machine. Dans le cas des protocoles cités ci-dessus, il s'agit du port 80 et 443 pour HTTP, et des ports 21 et 22 pour FTP. Ces ports peuvent être fermés ou ouverts. C'est le rôle des firewall de gérer ça. Si un port est fermé et qu'une autre machine essaye d'envoyer un message par celui-ci, le message ne passera pas et restera enfermé dehors.

La condition pour qu'une machine puisse accéder à une autre est donc qu'elles connaissent leurs adresses (ip) et que les bons ports soient ouverts.

Concrètement dans mon placard

On a vu qu'internet, c'est un ensemble de serveurs et de clients, et qu'un serveur, c'est une sentinelle de la requête. Concrètement, ça va consister à dédier une machine à cet usage, en installant dessus des serveurs et en garantissant son accès au réseau et sa disponibilité dans les deux sens.

Ce peut être une station de bureau qui sert tous les jours et qu'on laisse allumer en permanence, ou un vieux bouzin, un portable dont la batterie ou l'écran à rendu l'âme… On peut même mettre en place un serveur sur une box ou sur une console de jeux si on aime la bidouille. Comme un serveur est censé être dédié à sa tâche, il n'y a en général pas d'interface graphique et une machine peu puissante peut très bien faire l'affaire, ce qui permet de recycler de vieilles bouzasses dont on avait plus l'usage, comme le Pentium II à 350mhz avec 128 Mo de ram et un disque dur de 4 Go. Autant pour la bureautique, c'est limite, autant pour un serveur, c'est largement suffisant ! ( si on a pas 25.000 visiteurs par jour )

Pour l'installation des logiciels serveurs, on va voir ça dans les chapitres suivants. Pour ce qui est de l'accès à la machine, ça signifie de l'électricité et de l'internet. Pour ça je vous laisse vous débrouiller. Dans le cas où vous passez par un routeur ou une box, il faudra aussi veiller à ouvrir les bons ports réseau, si vous voulez qu'on voit votre machine depuis l'extérieur. Je détaillerai cette étape dans un chapitre.

Si on veut faire les choses vraiment bien

Si on veut faire les choses vraiment bien pour l'installation de son serveur, voila la situation idéale :

  • énergie : une ligne électrique dédiée et une batterie/un onduleur pour le serveur et le routeur/box

Si jamais on doit intervenir sur le réseau électrique, on peut tout couper et conserver quand même la connexion active pendant quelques temps.

  • débit : une liaison filaire entre le routeur/box et le serveur, la plus courte possible

Le wifi est peu conseillé pour établir une liaison censée rester active très longtemps, et une liaison filaire est moins sujette aux variations électroniques et parasites. Le CPL peut-être une alternative intéressante.

  • entreposage : un placard frais dans un coin

Un ordi chauffe et fais du bruit, alors le mettre dans son placard peut arranger un peu les choses si il est suffisamment ventilé ( pas le mettre dans un tiroir quoi ). De plus ça évitera des débranchements intempestifs qui ne manqueraient pas d'arriver si l'ordi est sur la table du salon.

Si on veut faire les choses vraiment vraiment bien, on peut jeter un oeil ici .

Si vous avez tout ça, c'est super. Maintenant la suite.

Chapitre suivant

2013/11/05