Outils pour utilisateurs

Outils du site


10._logs_et_statistiques_-_installation_de_webalizer

Table des matières

Logs = statistiques

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais par défaut, les différents serveurs mémorisent la plupart des connections et des actions qui sont effectuées sur leur ports. Toutes ces données sont conservées dans des logs (journaux ). La verbosité de chaque serveur est réglable dans les différents modules de configuration de ceux-ci, avec des niveaux allant du mutisme ( emerg : aucun message à moins d'une défaillance grave ) à une loquacité extrême ( debug : affiche toutes les opérations effectuées par l'ordinateur ).

Un niveau trop bas de verbosité, si il n'est pas destiné à protéger l'anonymat des utilisateurs d'un système, n'est pas conseillé car la détection et le diagnostique de défaillances ou de problème est rendu difficile, car on conduit un peu dans le noir.

Un niveau trop haut est inutile, car il surcharge inutilement le processeur, en lui demandant d'afficher chaque opération.

Par défaut, les logs sont réglés sur “warn” ou “info”. Le premier ne prend en compte que les avertissements du programme ( défaillance, ou activité anormale…) et le second englobe les avertissements et les informations diverses des opérations significatives ( connexions, déconnexions, démarrage de processus…)

Un module de gestion des fichiers journaux est accessible dans la partie “Système” du menu de webmin. Il vous permet d'un coup d'oeil de mesurer la proportion de données que le système garde en mémoire.

Pour que les fichiers journaux ne deviennent pas trop important en taille, ils sont découpés en fragments d'une certaine taille, et une rotation est programmée plus ou moins fréquemment. Le module précité permet de régler ces paramètres.

Webalizer

Pour diverses raisons, on peut avoir besoin/envie d'avoir un peu d'informations sur la fréquentation de son serveur web. Webalizer est un script qui va analyser le fichier log d'Apache, le serveur web, pour en extraire diverses informations (provenance des visites, utilisation de la bande passante, pages les plus visitées…) et générer des graphiques. Toutes ces informations sont alors accessibles via des pages web générées régulièrement.

Son installation via Webmin est simple ; il se trouve dans les modules inutilisés. Webmin vous propose son installation.

Par défaut, webalizer génère ses pages dans le dossier /var/www. Si vous avez modifié le chemin racine de votre serveur par défaut, vous allez devoir modifier ce paramètre pour pouvoir accéder aux pages. Pour cela, rendez-vous dans la partie “Serveurs”, puis “Analyseur de fichiers logs Webalizer”.

Dans un premier temps, vous pouvez régler quels fichiers journaux sont analysés pour la génération du rapport en cliquant sur le lien “Configuration du module” dans le coin supérieur gauche de la page. Cochez les serveurs qui vous intéressent, puis sauvegardez.

De retour à la page principale, cliquez sur la ligne du journal qui vous intéresse et re-définissez le répertoire d'écriture du rapport en fonction de votre configuration. Si la racine de votre site configurée dans votre serveur apache est /home/utilisateur/site, vous pouvez mettre le même chemin, ou bien créer un répertoire spécialement pour ces fichiers. Vous pouvez également régler ici la fréquence de génération du rapport.

Dans les options globales accessibles depuis la page principale du module, il est possible de spécifier diverses options. La plus importante pour le moment est de préciser quels urls et quels clients ignorer dans la génération des rapports. En effet, si vous ne voulez pas fausser les statistiques, vous pouvez introduire les adresses ip et urls à ignorer ( la votre par exemple, si vous faites de nombreuses mises à jour et vérifications ) séparées par un espace.

Les intitulés sont assez clairs pour n'avoir pas à être détaillés…

Accès

Une fois votre configuration terminée, il suffit d'appeler la page du rapport dans votre navigateur web par l'ip locale ou externe du serveur. Si vous avez spécifié un répertoire spécial pour webalizer, il faut l'inclure à l'adresse du serveur. Par exemple : http://192.168.xx.xx/webalizer

Chapitre suivant

2013/11/05